Promouvoir l’exigence d’une information sincère pour une démocratie basée sur la confiance

Excès de confiance et fausses nouvelles

Lyons, B. A., Montgomery, J. M., Guess, A. M., Nyhan, B., & Reifler, J.
1 mai 2021

Synthèse d'article scientifique produite par la Fondation Descartes de :
Lyons, B. A., Montgomery, J. M., Guess, A. M., Nyhan, B., & Reifler, J. (2021). Overconfidence in news judgments is associated with false news susceptibility.Proceedings of the National Academy of Sciences, 118(23).

L’effet Dunning-Kruger est un biais cognitif qui caractérise la tendance à surestimer ses connaissances dans un domaine qu’on ne maîtrise pas. Ce phénomène pourrait jouer un rôle central dans la diffusion des fake news en ligne. En effet, une trop grande confiance en ses capacités de discernement pourrait conduire à baisser sa vigilance épistémique. Ignorants nos difficultés à reconnaître une fake news, nous n’aurions pas d’incitation à accroitre notre vigilance en ligne.

L’étude proposée par Benjamin Lyons et ses collègues accrédite cette théorie. En moyenne, dans leur étude, 70 % des participants interrogés surestiment leur capacité à discriminer entre une information fiable et une fake news. Pour le démontrer, les auteurs ont demandé à un vaste panel représentatif de la population états-unienne de déterminer le degré d’exactitude d’une série de contenus Facebook, dont la moitié était des fake news. Dans un second temps, les participants étaient invités à estimer leur performance à ce test en se comparant aux autres participants. Les auteurs ont alors pu déterminer qu’environ 70 % des participants se croient à tort meilleurs que les autres pour évaluer l’exactitude des contenus Facebook. Les participants, en moyenne, surestiment de 20 % leur score réel au test. De même, plus leur capacité de discernement est surévaluée et moins les participants arrivent à distinguer entre les vraies et les fausses informations. Ce résultat confirme l’existence d’un effet Dunning-Kruger quant à la détection de fausses informations en ligne.

Les auteurs ont ensuite enregistré l’activité sur Internet des participants pour déterminer si la surestimation de leur capacité à évaluer l’exactitude d’une information était associée à la visite de sites Internet connus pour diffuser des fake news. Les résultats vont dans ce sens : une trop grande confiance dans ses capacités de discernement est effectivement associée à une probabilité plus grande de visiter des sites Internet diffuseurs de fake news. Les personnes qui surestiment le plus leur capacité de discernement sont ainsi 11 % plus susceptibles d’avoir visité un site non fiable que les personnes qui la surestiment le moins. Enfin, cette surestimation de sa capacité de discernement est associée à une plus grande volonté de diffuser les fake news présentées dans l’étude.

L’étude de Benjamin Lyons et ses collègues est la première à établir un lien statistique entre l’effet Dunning-Kruger et la diffusion de fake news. Reste désormais à mieux caractériser le lien de cause à effet entre ces deux phénomènes.

Thématique :  Fake news, excès de confiance  
/
/
Edition :  Proceedings of the National Academy of Sciences  
/
Pays :  Etats-Unis 
/
Langue  :  Anglais 
/
PARTAGER L'ARTICLE
Fonds de dotation pour la création de la Fondation Descartes
16 Cours Albert 1er, 75008 Paris.
SUIVEZ-NOUS
usercrossmenuchevron-down-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram