Promouvoir l’exigence d’une information sincère pour une démocratie basée sur la confiance

Fausses déclarations sur la fraude électorale aux Etats-Unis : quelles conséquences ?

Synthèse d'article scientifique produite par la Fondation Descartes de :

Pennycook, G., & Rand, D. G. (2021). “Examining false beliefs about voter fraud in the wake of the 2020 Presidential Election.” The Harvard Kennedy School (HKS) Misinformation Review, 2(1).

De fausses déclarations au sujet de fraudes électorales majeures – notamment en ce qui concerne le vote par correspondance [mail-in ballot] – ont abondamment circulé peu avant l'élection présidentielle américaine de 2020. Dans quelle mesure les électeurs américains ont-ils pu croire à ces informations trompeuses ? C’est ce qu’ont voulu déterminer les psychologues américains Gordon Pennycook et David G. Rand au moyen d'une enquête réalisée le 10 novembre 2020, soit trois jours après l’annonce de la victoire de Joe Biden. Les chercheurs arrivent aux constats suivants :

  • Une majorité (>77%) des électeurs de Trump estime que la fraude est courante dans les élections américaines.
  • Ils sont 65% à penser que Trump a, en réalité, remporté l'élection de 2020.
  • Seuls 22% d’entre eux considèrent que Biden a été élu légitimement.
  • Cependant, les auteurs ont constaté qu'une majorité des électeurs de Trump considérerait Biden comme président légitime si Trump perdait ses divers recours judiciaires et/ou concédait sa défaite. À noter que la minorité d’entre eux qui continuerait quoi qu’il en soit de voir Biden comme illégitime reste importante (40%).
  • Malgré ce dernier fait, peu d'électeurs (12%) désireraient protester publiquement si Trump refusait de concéder sa défaite.
  • Dans l’ensemble, plus les sondés disent avoir confiance dans des médias mainstream autres que Fox News, moins ils pensent que la fraude électorale est une pratique courante aux États-Unis et que Trump a en réalité été réélu en 2020. De manière surprenante, il en va de même (bien que plus faiblement) pour ce qui est du niveau de confiance dans les médias conservateurs, à la fois traditionnels (p. ex., Fox News), mais aussi plus extrêmes (p. ex,. Breitbart).
  • Il est intéressant de noter que les électeurs de Trump ayant des connaissances politiques de base plus approfondies et un intérêt plus marqué pour l'actualité électorale sont davantage susceptibles que les autres d'entretenir de fausses croyances [false beliefs] au sujet de l'élection (alors que c'est le contraire qui est vrai chez les électeurs de Biden) – éléments qui, contre intuitivement peut-être, augmentent donc la polarisation entre les deux camps.
  • Finalement, les sondés ayant un mode de réflexion plus analytique qu’intuitif sont moins susceptibles que les autres de croire en la victoire de Trump.
PARTAGER L'ARTICLE
Fonds de dotation pour la création de la Fondation Descartes
16 Cours Albert 1er, 75008 Paris.
SUIVEZ-NOUS
usercrossmenuchevron-down-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram