Promouvoir l’exigence d’une information sincère pour une démocratie basée sur la confiance

Les effets de la désinformation vaccinale

Loomba, S., de Figueiredo, A., Piatek, S. J., de Graaf, K., & Larson, H. J.

La crise sanitaire du Covid-19 s’est accompagnée d’une « infodémie de mésinformations » [“infodemic” of misinformation], selon les termes du secrétaire général des Nations unies António Guterres. Les infox en circulation sur Internet et les réseaux sociaux ont ciblé de nombreux aspects de la pandémie – gravité du Covid-19, traitements miracles, etc. Dès l’annonce de leur future disponibilité, les vaccins contre le Covid-19 ont bien entendu eux aussi fait l’objet d’une avalanche d’informations fausses ou trompeuses.

Les infox sur les vaccins ont-elles eu un effet négatif sur l’attitude vaccinale des populations ? Il est évidemment très difficile de le dire, tant les facteurs pouvant influencer l’intention vaccinale des individus sont nombreux. Pour tenter de démêler cet écheveau causal, les auteurs d’une étude publiée en 2021 dans Nature human behaviour ont eu recours à une méthode expérimentale dont l’objectif était de quantifier l’impact potentiel de l’exposition à des infox liées au vaccin sur la volonté des participants de se faire vacciner contre le Covid-19.

Cette étude s’est déroulée au Royaume-Uni et aux États-Unis en septembre 2020, alors que les vaccins étaient encore en phase de test. Les chercheurs ont commencé par mesurer l’intention vaccinale de 4 000 Britanniques et 4 000 Américains. 3 000 d’entre eux dans chaque pays ont ensuite été exposés à 5 infox sur le vaccin, qui circulaient alors beaucoup sur les réseaux sociaux. Les 1 000 participants restants de chaque pays ont pour leur part été exposés à 5 informations correctes sur le vaccin. À la fin de l’expérience, l’intention vaccinale de tous les participants a été mesurée une nouvelle fois, de la même manière qu’elle l’avait été initialement.

Les résultats montrent que lors de la première mesure, 54,1 % des participants britanniques et 42,5 % des participants américains disaient avoir définitivement l’intention de se faire vacciner contre le Covid-19 quand le vaccin serait disponible. Après exposition aux 5 infox, ces proportions tombent à 48,6 % chez les Britanniques et 39,8 % chez les Américains. Ces deux valeurs sont de 6 points inférieures à celles mesurées chez les participants ayant été exposés aux informations correctes sur les vaccins.

Cette étude montre que l’exposition à des infox sur les vaccins contre le Covid-19 a bel et bien un effet négatif mesurable sur l’intention vaccinale des populations. Les infox peuvent ainsi avoir des conséquences néfastes en termes de santé publique. Il s’agit donc de prendre le problème de la désinformation au sérieux et de trouver des moyens efficaces pour lutter contre ses effets délétères.

Thématique :  Désinformation et vaccins  
/
Mots-clés : 
PARTAGER L'ARTICLE
Fonds de dotation pour la création de la Fondation Descartes
16 Cours Albert 1er, 75008 Paris.
SUIVEZ-NOUS
usercrossmenuchevron-down-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram