Promouvoir l’exigence d’une information sincère pour une démocratie basée sur la confiance

Rapport du GIEC 2021 : une couverture médiatique modeste

Laurent Cordonier & Hanna Agbanrin
17 septembre 2021

Bien que la gravité de la crise climatique causée par les activités humaines ait longtemps été remise en question, il n’est aujourd’hui plus possible d’en douter raisonnablement. Les conclusions des travaux du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) sont sans appel, tant sur les causes que sur les conséquences du dérèglement climatique. Pourtant, la prise de conscience climatique de la part des populations et des gouvernements des pays industrialisés tarde à venir, ou du moins à se traduire en actes forts qui permettraient de freiner le réchauffement de notre planète.

En France, des sondages et études montrent que si la population est sensibilisée à la question du dérèglement climatique (p. ex., ADEME, 2020), dans l’ensemble, elle comprend mal les paramètres et les conséquences de la situation, ainsi que l’ampleur des mesures qu’il faudrait adopter pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre et lutter efficacement contre le réchauffement global (p. ex., Douenne & Fabre, 2019).

Les médias français en font-ils assez pour informer nos concitoyens sur la nature exacte de la situation climatique ? C’est ce que nous avons voulu savoir en nous intéressant à la couverture médiatique dont a bénéficié le dernier rapport du GIEC, publié le 9 août 2021 (Changement climatique 2021 : les éléments scientifiques, abrégéRE6) en la comparant à celle du rapport du 8 octobre 2018 (Rapport spécial sur les conséquences d'un réchauffement planétaire de 1,5°C, abrégé SR15).

Dans la présente note, nous avons évalué la couverture médiatique de ces deux rapports du GIEC en mesurant le nombre d’articles de presse qui en ont fait mention au moment de leur publication. Ces recherches ont été conduites sur Internet, afin d’intégrer les articles de la presse papier traditionnelle – également publiés sur le site web de ces journaux – et ceux des médias présents uniquement en ligne.

Nous avons par ailleurs constitué un échantillon de 13 grands médias français, dont nous avons analysé les articles dans le but de dresser le profil des intervenants externes qui y sont invités à commenter les rapports du GIEC. Nous nous sommes de plus penchés sur les journaux de 20 heures de TF1 et de France 2 pour y décompter le nombre de reportages consacrés aux rapports du GIEC le jour de leur publication et au cours de la semaine suivante. Finalement, nous avons estimé l’évolution temporelle de l’intérêt des Français pour les rapports du GIEC en analysant leurs recherches Google sur le sujet.

Il ressort de cette étude que le rapport du GIEC de 2021 a été davantage couvert par les médias français que celui de 2018. Cependant, on constate à quel point les travaux du GIEC font l’objet de peu d’attention médiatique quand on compare la couverture par la presse de son rapport de 2021 à celle consacrée à d’autres événements d’actualité, telle que l’arrivée à Paris, le jour de la publication du rapport, de la star du football Lionel Messi.En effet,Messi a été mentionné dans 5 fois plus d’articles que le GIEC du 9 au 16 août 2021.

Une note positive, cependant : les scientifiques du climat, qui sont les acteurs les plus à même d’informer correctement les Français sur la situation, sont davantage interviewés dans les articles faisant écho au rapport du GIEC de 2021 qu’ils ne l’étaient pour commenter et expliquer celui de 2018.

On observe finalement que les Français semblent peu s’intéresser aux rapports du GIEC, du moins si l’on en croit le volume des recherches qu’ils leur consacrent sur Internet. Au vu du faible écho que les médias français donnent aux travaux du GIEC, on est en droit de se demander s’ils en font assez pour susciter l’intérêt de la population et l’informer sur l’état de la connaissance scientifique au sujet du dérèglement climatique.

Retrouvez nos résultats et notre étude complète dans le document ci-dessous:

Thématique :  Couverture médiatique du changement climatique   
/
Format :    
Pays :  France 
Mots-clés : 
PARTAGER L'ARTICLE
Fonds de dotation pour la création de la Fondation Descartes
16 Cours Albert 1er, 75008 Paris.
SUIVEZ-NOUS
usercrossmenuchevron-down-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram