Promouvoir l’exigence d’une information sincère pour une démocratie basée sur la confiance

Comment les rumeurs sur les origines de la Covid-19 ont conduit à une surenchère des récits

DFRLab & Associated Press
1 février 2021

Dans le cadre d’un projet conjoint du DFRLab et de l’Associated Press, un rapport examine la manière dont quatre pays – la Chine, les Etats-Unis, la Russie et l’Iran – se sont mutuellement accusés d’être à l’origine du virus de la Covid-19. Aux États-Unis, les accusations contre la Chine ont été particulièrement virulentes. L’administration américaine a relayé certaines de ces accusations, alimentant le ressentiment vis-à-vis des Chinois. La Chine, de son côté, a diffusé une rumeur accusant l’armée américaine d’être responsable de l’épidémie. Pour leur part, certains médias russes ont propagé de nombreuses informations trompeuses, portant notamment sur le fait que les États-Unis auraient développé le virus et l’auraient utilisé comme arme afin d’affaiblir la Chine. L’Iran, finalement, a repris ces accusations en s’affirmant visé par les États-Unis. Ces discours, provenant dans certains cas de figures officielles, ont contribué au chaos informationnel observé début 2020 sur les réseaux sociaux.

Format :    
/
Edition :  DFRLab & Associated Press  
/
Pays :  Etats-Unis 
/
Langue  :  Anglais 
/
PARTAGER L'ARTICLE
Fonds de dotation pour la création de la Fondation Descartes
8, Avenue du Président Wilson 75116 Paris.
SUIVEZ-NOUS
usercrossmenuchevron-down-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram