Promouvoir l’exigence d’une information sincère pour une démocratie basée sur la confiance

La diffusion d'infox amoindrit-elle la confiance des citoyens dans leurs institutions politiques et dans les médias ?

2 juin 2020

Synthèse d'article scientifique produite par la Fondation Descartes de :

Ognyanova, K., Lazer, D., Robertson, R. E., & Wilson, C. (2020). Misinformation in action: Fake news exposure is linked to lower trust in media, higher trust in government when your side is in power. Harvard Kennedy School Misinformation Review.

Les auteurs de cet article font l’hypothèse que la diffusion d’infox [fake news] pourrait amoindrir la confiance des citoyens dans leurs institutions politiques et dans les médias traditionnels [mainstream media].

Pour tester cette hypothèse, les chercheurs ont invité des personnes vivant aux États-Unis à répondre à deux questionnaires successifs à un mois d’intervalle (novembre 2018) et à accepter l’installation d’un logiciel permettant de suivre leur comportement en ligne durant ce mois. Sur les 3000 répondants aux questionnaires, seuls 227 ont accepté que leur activité sur Internet soit tracée durant un mois.

Les deux questionnaires successifs avaient pour objectif de mesurer l’évolution de la confiance des répondants dans les institutions politiques et dans les médias. Le suivi du comportement des répondants sur Internet servait, lui, à évaluer l’exposition de chacun d’entre eux aux infox en circulation.

Au moyen de cette méthode, les chercheurs sont parvenus à déterminer qu’une forte exposition aux infox a effectivement diminué la confiance des répondants à l’égard des médias. À l’inverse, la confiance des répondants envers les institutions politiques a, elle, en moyenne augmenté chez ceux d’entre eux qui ont été davantage exposés à ces infox.

Selon les auteurs, ce résultat surprenant s’explique par le fait que les infox en circulation au moment de l’étude consistaient avant tout en désinformations « de droite », qui allaient donc dans le sens du gouvernement républicain en place. Autrement dit, ces infox correspondaient à du contenu pro-gouvernemental et il est donc compréhensible qu’elles aient eu pour effet d’améliorer la perception des institutions gouvernementales. À noter, cependant, que c’est l’effet inverse qui s’est produit chez les répondants situés le plus à gauche sur le spectre politique – les opposants au gouvernement en place.

Les chercheurs concluent donc leur étude en soulignant que les conséquences des infox sur la confiance dans les médias et les institutions dépendent dans une large mesure du contexte médiatique et politique du moment.

Thématique :  Confiance  
/
/
Edition :  Misinformation Review - Harvard Kennedy School  
Langue  :  Anglais 
/
PARTAGER L'ARTICLE
Fonds de dotation pour la création de la Fondation Descartes
16 Cours Albert 1er, 75008 Paris.
SUIVEZ-NOUS
usercrossmenuchevron-down-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram